Le mémorial des esclaves de l’Anse Cafard en Martinique
Le mémorial des esclaves de l’Anse Cafard en Martinique

Le mémorial des esclaves de l’Anse Cafard en Martinique

De nombreuses îles des Caraïbes possèdent des monuments commémoratifs et des installations artistiques qui témoignent de leurs moments respectifs dans la traite des esclaves africains, mais peu d’entre eux offrent la gravité du mémorial de l’esclave de l’Anse Canard sur les rives du Diamant en Martinique.

L’importation de nouveaux esclaves dans les Caraïbes avait été rendue illégale en 1815, mais beaucoup ont choisi de poursuivre la traite des esclaves des années après. Par une nuit d’avril 1835, un navire avec une cargaison de quarante esclaves s’est écrasé sur les rochers de la côte sud-est de la Martinique, tuant la moitié des hommes et des femmes à bord. Les vingt statues représentent les esclaves qui ont été victimes du naufrage du navire et constituent un hommage symbolique aux esclaves qui n’ont pas eu droit à un enterrement correct. D’une hauteur de deux mètres, les figures imposantes affichent des expressions stoïques, vous laissant ressentir la douleur et pleurer la perte de cette nuit fatidique. Les personnages regardent la mer, mêlant la luxuriante nature de l’île à la dure histoire de l’esclavage.

La beauté de ce mémorial réside dans le fait qu’il n’y a pas de portes, de chaînes ou de clôtures ; rien ne vous empêche d’interagir avec les statues.

Les statues regardent toutes vers la mer qui a pris leur vie.

Beau et émouvant, le mémorial est un lieu incontournable pour tout visiteur de l’île. Faites un court trajet depuis Fort-de-France et Les Trois-Ilets pour visiter le mémorial et prendre de superbes photos de Diamond Rock.

Se rendre au mémorial des esclaves d’Anse Cafard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.